Loading...
Historique2018-02-17T22:59:37+00:00

Le 30 avril 1598, l’Édit de Nantes fut rédigé et permit aux ressortissants hollandais installés dans la région le droit de propriété d’au moins la moitié des terres assainies et l’exemption de tous les impôts et taxes de l’époque.

Les Hollandais retournèrent chez eux suite à la révocation de l’Édit de Nantes (1685) après avoir fait don de leurs terrains aux communes, dont la gestion fut confiée exclusivement aux habitants des villages.

La Maratte est l’un des rares terrains dont les villageois sont toujours propriétaires. L’amicale du Village d’Arceau a été créée en 1980 afin de faire vivre ce lieu, de l’entretenir, de l’embellir et de proposer des animations chaque année, faisant ainsi perdurer une tradition de fêtes communautaires vieille de plus de 330 ans.

Un héron pour emblème

Un jour, sur ses longs pieds, allait je ne sais où un héron au long bec emmanché d’un long cou. Il côtoyait notre étang, venant de découvrir gîte et couvert dont il était le seul à profiter. Pourquoi s’en priver ?

Fier, immobile dans les brumes matinales, il guettait, telle une sentinelle silencieuse, l’arrivée des bénévoles. La loi de l’ancienneté étant de son côté, l’animal s’affranchit de toute cotisation et carte de pêche. Décision fut donc prise d’utiliser en échange son image.

Voilà pourquoi l’emblème de l’Amicale du Village d’Arceau est un héron.